Ancienne capitale des Gaules, Lyon s’illustre aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale grâce, notamment, à un patrimoine architectural préservé. Dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction dans cette ville de France, votre nouvelle installation électrique doit être vérifiée avant tout raccordement, selon les normes et les obligations légales. Présent dans le département du Rhône, AFA Contrôle vous accompagne pour réaliser votre Consuel électrique sereinement.

Comment obtenir un Consuel à Lyon ?

La sécurité électrique de votre installation est indispensable et obligatoire. En prévision de la fin de vos travaux de rénovation, vous devez remplir un formulaire CERFA adapté à votre situation. Ce document, disponible sur le site du CONSUEL, permet à l’organisme de mandater un bureau de contrôle et un agent accrédité par le COFRAC. Un contrôleur qualifié qui pourra vérifier la conformité de votre système électrique à Lyon.

Si les travaux ont été réalisés en accord avec les normes et obligations légales, l’agent vous remet un résumé de conclusion favorable. À réception de cet avis, le CONSUEL pourra alors vous accorder l’obtention d’un certificat de conformité.

En revanche, si des dysfonctionnements sont observés, le Consuel électrique correspondant ne pourra vous être remis. Il convient alors de reprendre les travaux pour corriger les points relevés et d’organiser une contre-visite avec l’agent contrôleur.

Quel est le prix d’un Consuel à Lyon ?

Réglementé à l’échelle nationale, le prix d’un Consuel électrique dans le Rhône varie de 65,60 € à 199,13 €. Le montant dépend alors du type d’attestation nécessaire à l’obtention de votre attestation de conformité. Selon vos besoins, vous pourrez ainsi être orienté vers une attestation jaune (personnel), verte (professionnel), bleue (production d’énergie sans stockage) ou violette (production avec stockage).

À noter que l’organisation d’un second rendez-vous avec votre agent contrôleur implique également des frais supplémentaires. Si ce contre-temps n’est pas de votre fait, car les travaux ont pris du retard ou que la visite est annulée, le prix est de 121,20 €. Dans le cas, où l’installation initiale présentait des vices de conformité imposant la nécessité d’une contre-visite, cette dernière vous coûtera 200,71 €.