Siège de la cathédrale néogothique Saint-Charles-Borromée, ville French Tech et créative, Saint-Étienne participe activement à l’attractivité de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Alors que vous rénovez votre logement stéphanois, ou que vous y établissez une entreprise, votre nouvelle installation électrique doit répondre aux normes et obligations en vigueur. AFA Contrôle vous accompagne pour un Consuel électrique fiable et serein.

Comment obtenir un Consuel à Saint-Étienne ?

Afin d’obtenir un certificat de conformité, la sécurité électrique de votre installation doit être vérifiée par un bureau de contrôle agréé par le COFRAC. Il vous suffit alors de remplir un formulaire CERFA correspondant à votre situation (personnel, professionnel ou photovoltaïque) et de l’adresser au CONSUEL. Un agent contrôleur se rend ensuite sur place afin d’inspecter la bonne conformité de votre système électrique.

Ce professionnel accrédité vous remet ensuite un résumé de conclusion favorable qui vous permet d’obtenir une attestation de conformité auprès du CONSUEL. Vous pourrez ensuite adresser ce document à votre fournisseur d’électricité pour votre raccordement.

Si votre installation n’est pas aux normes, l’agent vous propose alors une contre-visite. Vous bénéficiez ainsi d’un délai supplémentaire pour corriger les défauts relevés et garantir une réelle sécurité électrique à votre logement ou votre local professionnel à Saint-Étienne.

Quel est le prix d’un Consuel à Saint-Étienne ?

Dans le département de la Loire le prix d’un Consuel électrique est le même que partout en France. Celui-ci évolue uniquement en fonction du type d’attestation choisi selon votre situation. Qu’il s’agisse d’une attestation jaune (usage domestique), verte (usage non domestique), bleue (production d’énergie sans stockage) ou violette (production avec stockage), les prix réglementaires sont compris entre 65,60 € et 199,13 €.

Dans le cas où une seconde visite de l’agent contrôleur est incontournable, des frais supplémentaires s’appliquent également. Ces derniers correspondent à la somme de 121,20 € si les travaux n’étaient pas terminés ou si le contrôle a été annulé. Le prix augmente à 200,71 € pour une contre-visite en raison de votre installation qui ne répondait pas aux normes et obligations légales.