Quel que soit votre secteur d’activité, vous avez l’obligation de garantir à l’ensemble de vos équipes des conditions de travail parfaitement sécurisées. Le code du travail impose un contrôle de vos installations à la mise sous tension puis un contrôle périodique tous les ans. Pour que la qualité de ces installations soit garantie, il est nécessaire de respecter certaines normes et de faire vérifier votre installation par une personne habilitée.

Bien plus qu’une obligation légale, la vérification de vos équipements électriques est donc gage de sécurité pour vos équipes et vous permet également de réduire les risques de dégradation de vos locaux et du matériel. La vérification périodique électrique est donc un élément que les entreprises ne doivent pas ignorer.

 

Pourquoi faire un contrôle électrique ?

Chez les particuliers comme chez les professionnels, les installations électriques représentent un réel risque d’accident. Pour anticiper ces risques et les éviter au maximum, il s’avère donc essentiel de procéder à une vérification régulière et approfondie de vos différentes installations. Cette vérification est aujourd’hui réglementée par certaines normes de sécurité qui vont ainsi permettre d’identifier les éventuels dysfonctionnements présents dans votre installation.

La vérification régulière de votre installation électrique est donc essentielle pour répondre aux risques de surtension ou d’incendies causés par un court-circuit. Garantir le bon fonctionnement et la qualité de votre installation sont des critères essentiels pour votre activité au quotidien. En effet, avec vos équipes, vous travaillerez dans des conditions sereines et vous réduirez considérablement les risques liés à un défaut de votre installation. Pour que le contrôle électrique soit le plus optimal, il convient de s’intéresser aux différentes normes de sécurité que votre installation doit respecter.

Vérification électrique : normes et obligations

Afin de garantir la sécurité de tous dans l’entreprise, plusieurs points de sécurité doivent être sécurisés. Parmi eux, le Code du travail impose aux professionnels 3 types de contrôle.

Le Consuel

Dans le cas où l’installation électrique de vos locaux est neuve ou a été modifiée de manière importante, il est nécessaire d’obtenir une attestation de conformité auprès D UN ORGANISME ACCREDITE PAR LE COFRAC COMME AFA CONTROLE POUR LES PROFESIONNEL avant le raccordement définitif au réseau du fournisseur d’énergie.

POUR LES PARTICULIERS il est nécessaire qu’un expert du Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité (Consuel) vienne réaliser une visite de contrôle.

La vérification initiale

En plus de la visite du Consuel, le Code du travail impose aux professionnels une vérification initiale des installations électriques au moment de leur mise en service. Ce contrôle doit attester de la conformité des installations aux normes de sécurité.

CE CONTROLE VIENT S EFFECTUER JUSTE APRES LE RACCORDEMENT PAR EDF.

La vérification périodique

Chaque année, les professionnels ont pour obligation de faire réaliser une vérification de l’ensemble de leurs installations électriques. Ce contrôle permet de relever les éventuels défauts du système qui peuvent entraîner des accidents et affecter la qualité des installations. Cette vérification annuelle doit être réalisée par un organisme accrédité, par le Cofrac.

Les normes

En France, le respect des normes d’une installation électrique est aujourd’hui attestée par le Consuel qui délivre un certificat de conformité. L’obtention de ce certificat est une obligation mise en place par le Code du Travail et qui doit respecter la norme NF C 15-100. Cette norme définit toutes les règles de sécurité et d’équipements nécessaires pour attester de la sécurité d’une installation électrique dans un bâtiment. Pour être en conformité avec cette norme, les entreprises doivent ainsi disposer de plusieurs équipements électriques :

  • Un compteur électrique : mesure la quantité d’électricité consommée
  • Un disjoncteur général : permet de couper le courant sur l’ensemble du système
  • Un tableau électrique : regroupe l’ensemble des circuits électriques du bâtiment
  • Des disjoncteurs : dispositifs différentiels à haute sensibilité évitant les fuites de courant
  • Des fusibles et des disjoncteurs pour chaque circuit : protection contre les surintensités
  • Des conduits : protection des fils conduits

Les différentes règles imposées par la norme NF C 15-100 doivent être obligatoirement respectées pour garantir la qualité et donc la sécurité des installations électriques des bâtiments.

 

Comment procéder à la vérification d’une installation électrique ?

La vérification de la conformité d’une installation électrique doit obligatoirement être réalisée par un organisme accrédité par le <a href=”https://www.cofrac.fr/”>COFRAC</a>. A chaque contrôle, différents critères vont être réalisés afin de s’assurer du bon respect des normes électriques parmi lesquels on retrouve :

  • L’état et la location des prises
  • Le conducteur principal de protection
  • Les conducteurs de terre
  • La liaison équipotentielle principale

Afin d’obtenir plus facilement la certification garantissant la conformité de votre installation électrique, vous pouvez vous renseigner en amont sur les critères pris en compte en vous intéressant aux différents éléments présents dans les certificats Consuel.

Contrôle de thermographie infrarouge : le certificat Q19

Pour un contrôle rapide, précis et sans coupure de votre installation électrique, le contrôle par thermographie infrarouge est aujourd’hui essentiel. Généralement demandé par l’assureur, ce contrôle permet de détecter les éventuels dysfonctionnements et défauts présents dans votre installation. Ces défauts entraînent des échauffements repérés avec le contrôle par thermographie infrarouge. La cause de ces échauffements peut être différente selon les situations :

  • Mauvais serrage
  • Défaut de sertissage d’une cosse
  • Déséquilibre au niveau de la charge
  • Dégradation des installations : disjoncteurs, contacteurs, télérupteurs…

Le contrôle par thermographie infrarouge permet l’obtention du certificat Q19 qui garantit ainsi la conformité et le bon fonctionnement de votre installation électrique. Pour que le certificat soit valide, il convient de réaliser annuellement ce contrôle par thermographie infrarouge (thermographie q19).

Vérification périodique du gaz

Depuis le 25 juin 1980, la vérification périodique du gaz est une obligation dans tous les Établissements Recevant du Public (ERP). En tant que chef d’entreprise, vous êtes donc contraint de faire réaliser une vérification annuelle de l’ensemble de votre réseau de gaz : chauffage et production d’eau chaude. L’objectif de ce contrôle est de s’assurer du bon fonctionnement et de l’état du système de gaz du bâtiment afin d’éviter les risques importants des éventuels défauts de votre installation : asphyxie, incendie, explosion…

Vérification Électrique chauffe-eau

Chaque année, il est également nécessaire de réaliser une vérification électrique du chauffe-eau. La vérification et l’entretien sont nécessaires pour éviter une dégradation du système de production d’eau chaude. Lors du contrôle, le professionnel va ainsi s’intéresser à différents éléments de votre appareil :

  • Anode du chauffe-eau
  • Résistance de l’équipement
  • Détartrage de la cuve
  • Examen du groupe de sécurité

Vérification Électrique des compteurs

Parmi les éléments constitutifs de votre installation électrique, le compteur est un élément central qu’il convient de contrôler avec précision. Afin d’éviter les éventuels dégâts causés par un dysfonctionnement de votre compteur, plusieurs éléments vont ainsi être contrôlés de près :

  • Disjoncteur général
  • Dispositif différentiel
  • Disjoncteurs de protection
  • Pièces d’eau et leurs spécificités
  • Vétusté
  • Protection des câbles électriques

 

Vérification Électrique par un organisme

S’il est possible de remettre aux normes soi-même son installation électrique, il reste nécessaire d’en faire vérifier la bonne conformité. En effet, le respect des normes électriques est aujourd’hui encadré par le Code du travail qui oblige les entreprises à faire réaliser une vérification périodique de leur installation électrique. Pour obtenir le certificat du Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité (Consuel), il convient de faire appel à un bureau de contrôle accrédité Cofrac. En plus de la vérification initiale, les professionnels devront faire réaliser une vérification périodique chaque année par un organisme accrédité.

En ce qui concerne les particuliers, seule l’obtention du Consuel est obligatoire avant la mise en service de l’installation électrique. Pour obtenir sa certification il faut contacter directement le Consuel qui réalisera un contrôle de l’installation afin de garantir le bon fonctionnement du système électrique du logement.

 

Quels sont les risques encourus en cas d’absence de vérification ?

Obligation légale, la vérification des installations électriques des entreprises a pour objectif de protéger au mieux les salariés et de réduire au maximum les risques importants que peut entraîner un dysfonctionnement du système : électrocutions, dommages corporels, incendies, dégradations des locaux, pertes de matériel… Le bon respect des normes en place est donc essentiel pour assurer la sécurité de tous et protéger au mieux l’entreprise des risques que les dysfonctionnements de votre installation peuvent entraîner.

Si vous ne réalisez pas la vérification annuelle des installations électriques, vous vous exposez à des risques importants et de potentielles sanctions financières et même pénales. Dans le cas où votre entreprise est contrôlée et que vous ne pouvez pas présenter de certificat attestant de la conformité de votre installation, vous êtes exposé à de lourdes sanctions financière. Si un accident survient et que votre installation n’est pas aux normes, les sanctions peuvent être encore plus importantes en fonction des dégâts. De plus, le fait de ne pas avoir une installation aux normes peut être un motif pour les assureurs de ne pas vous couvrir. Du fait de l’ensemble de ces risques, il est donc primordial de réaliser un contrôle régulier de vos installations et de faire en sorte de réaliser les travaux et réparations nécessaires en cas de défauts.

 

Pourquoi choisir AFA Contrôle pour procéder à la vérification de votre installation électrique ?

Etant donné les risques que représente une installation électrique défectueuse, une vérification de son bon fonctionnement régulièrement s’avère donc nécessaire. Autant pour protéger vos salariés que pour répondre à vos obligations légales, vous devez donc réaliser une vérification périodique de l’ensemble de vos équipements électriques. Afin de profiter d’un contrôle de qualité et ainsi d’être assuré de conditions de travail parfaitement sécurisées, AFA Contrôle se met à votre disposition pour vous accompagner au mieux pour toutes ces vérifications :

  • Rappel 1 mois avant la date d’échéance de votre contrôle réglementaire
  • Envoi du rapport le jour même
  • Intervention sous 48h si nécessaire
  • Compte web où vous retrouverez tous vos rapports
  • Mise à disposition de tous les documents réglementaires (carnet de maintenance, notice d’utilisation…)
  • Conseils et assistance technique

Afin de faciliter l’entretien de vos équipements électriques et garantir leur conformité au quotidien, AFA Contrôle vous propose également des formations aux vérifications. Avec AFA Contrôle, vous êtes assuré de la qualité de vos installations et d’une sécurité au quotidien.

 

Nos équipements pour réaliser les vérifcations dans les meilleurs conditions

– Simulateurs de charge pour les nacelles et chariots,

– Tablette pour effectuer le rapport sur place,

– Appareil photo permettant d’illustrer chacune de nos observations dans nos rapports par des photographies,

– Matériels nécessaires pour éffectuer nos vérifications (pied à coulisse, peson, télémètre laser, EPI…),

– Charges pour réaliser les essais (cuve à eau, blocs de béton,…)

verification installation electrique