Dans un environnement professionnel, les conséquences d’une installation électrique défectueuse peuvent être désastreuses aussi bien d’un point de vue matériel qu’humain. C’est pourquoi dans tous les secteurs d’activité, le Code du Travail impose un contrôle annuel de toute installation sous tension afin d’en assurer le bon fonctionnement. De cette façon, chaque entreprise se doit de garantir la sécurité de ses équipes sur leur lieu de travail.

De manière à effectuer ces contrôles sans nuire au déroulement de l’activité, la thermographie infrarouge Q19 permet une vérification qui ne nécessite aucune mise hors tension du système électrique.

Vous aspirez à :
– Anticiper tout départ d’incendie, dont la cause serait indétectable dans le
cadre d’un examen visuel (cas des vérifications périodiques réglementaires).
– La sécurité de vos travailleurs, des occupants et du public
– Mettre en place une maintenance préventive sans contrainte d’exploitation.
– Répondre à la demande de votre assureur de fourniture d’un compte rendu
Q19.

 

CONTACT

 

Qu’est-ce que le contrôle par thermographie infrarouge (APSAD Q19) ?

La thermographie infrarouge Q19 est une méthode de vérification des installations électriques qui permet de s’assurer à l’aide d’une caméra thermique que la température des constituants de l’installation électrique n’excède pas des valeurs susceptibles d’être à l’origine de dégradations de matériels, courts-circuits, débuts d’incendie, déclenchements ou arrêts de production (compte rendu Q19). Elle propose des avantages intéressants pour l’entreprise puisqu’elle n’est pas dans l’obligation d’interrompre son activité lors de ces contrôles. Elle permet un examen rapide qui ne nécessite pas de coupure des installations électriques.

Toute l’installation électrique du Client est concernée par ce contrôle thermographique, en application du paragraphe 1.4 du document APSAD D19.

L’opération se déroule à l’aide de caméras techniques capables de détecter les différentes sources de chaleur et d’ainsi repérer les échauffements anormaux pouvant entraîner une panne ou un départ de feu. De manière générale, tous dysfonctionnements électriques provoquent une différence de température repérable à l’aide de la thermographie infrarouge.

En quoi consiste ce contrôle (APSAD Q19) ?

En repérant les échauffements anormaux présents dans l’installation électrique, la thermographie infrarouge permet de cibler les potentiels dysfonctionnements pouvant être à l’origine d’accidents. À la suite de ce contrôle, il s’agit alors d’en déterminer la cause. Voici les différentes étapes :

  • Identification et contrôle des installations et matériels correspondant
  • Vérification ou demande de mise en charge des installations concernées : l’efficacité de la thermographie infrarouge en dépend.
  • Mesure par balayage des équipements.
  • Analyse des points anormalement chauds
  • Recommandation d’actions préventives et correctives.
  • Rédaction et envoi d’un rapport de contrôle selon les exigences du document APSAD D19, comprenant le compte rendu de contrôle Q19,

Ces anomalies peuvent provenir de différentes sources telles que :

  • Mauvais serrage
  • Défaut de sertissage d’une cosse
  • Déséquilibre au niveau de la charge
  • Dégradation des installations : disjoncteurs, contacteurs, télérupteurs…

Quelle que soit l’origine de l’échauffement en question, les conséquences peuvent être importantes. De ce fait, leur vérification annuelle est essentielle pour garantir la sécurité des équipes présentes dans l’entreprise, quel que soit le secteur d’activité.

Souvent demandé par l’assureur, ce contrôle est généralement réalisé annuellement afin de permettre une vérification régulière des installations électriques. À l’issu de ce dernier, à condition qu’il ne révèle aucune anomalie, vous recevez un certificat Q19 qui témoigne de la conformité de vos installations.

 

 

Comment se déroule ce contrôle par thermographie ?

Le déroulement du contrôle par thermographie infrarouge est simple et rapide. Il a pour avantage premier de ne pas affecter l’activité de l’entreprise. Avant tout rendez-vous, vous devrez faire l’inventaire du nombre de points de contrôle à vérifier afin de permettre à l’agent contrôleur d’estimer le temps de l’intervention.

Le contrôle comprend alors la vérification des armoires électriques et tous autres raccordements et installations électriques de l’entreprise. L’opérateur répertorie alors chaque armoire et procède aux vérifications une à une. S’il vient à détecter une anomalie ou un dysfonctionnement, l’agent contrôleur réalise alors une prise de vue dans l’infrarouge, de même qu’une image visible. Par la suite, ces dernières seront analysées afin de déterminer la cause exacte et d’être en mesure de proposer une action corrective appropriée.

Ces dernières peuvent varier selon l’urgence de la situation ainsi que le niveau de risque dont il est question. Si l’opérateur détecte une anomalie représentant un risque majeur et imminent pouvant nuire à la sécurité des biens ou des personnes, il est indispensable de le signaler au plus vite et d’engager une action corrective de toute urgence.

Dans les deux semaines suivants, vous recevez alors un courrier ou un mail contenant :

  • Le certificat Q19 destiné à votre assureur
  • La liste des anomalies constatées
  • La liste des installations contrôlées
  • Les fiches de défaut présentant en images les anomalies constatées dans l’infrarouge et le visible, les valeurs de températures, l’analyse du problème et une proposition d’action corrective pertinente.

Pourquoi est-il important de faire cette vérification ?

Toute installation électrique représente un risque d’incidents aux conséquences notables. Une installation non réglementée peut être à l’origine de nombreuses pannes et départs de feux. Afin de garantir la sécurité de toutes les personnes bénéficiant de cette installation électrique, qu’il s’agisse de particuliers comme de professionnels, une vérification régulière est alors nécessaire. Une installation électrique aux normes permet de limiter les risques de surtensions ou courts-circuits et ainsi de garantir la sécurité de tous.

Qui peut effectuer cette vérification et délivrer le certificat Q19 ?

Les vérifications par thermographie infrarouge demandent une qualification spécifique et sont ainsi uniquement réalisées par des techniciens titulaires du certificat d’aptitude délivré par le CNPP. Ce dernier est alors chargé d’effectuer toutes les vérifications nécessaires, de proposer des solutions pertinentes en cas de dysfonctionnements ainsi que de délivrer le certificat Q19.

Afin de mener à bien son opération, l’agent qualifié APSAD est accompagné d’un salarié de l’entreprise chargé de donner l’accès à tous les points de contrôle. La liste de ces derniers aura préalablement été déterminée afin d’éviter toute omission.

Périodicité

Conformément aux dispositions du document technique D19, il appartient au client (entreprise utilisatrice) de vérifier sur son contrat d’assurance la périodicité de ce contrôle Q19. À défaut, la périodicité est annuelle.

 

Pourquoi choisir AFA Contrôle pour effectuer cette vérification ?

Afin de garantir la sécurité de vos équipes présentes sur le site, il est essentiel de vous assurer que toutes les installations électriques sont aux normes et ne représentent pas de dangers potentiels. Les équipes AFA Contrôle proposent un travail de qualité lors de leurs vérifications périodiques en disposent d’agents qualifiés et minutieux. Leur connaissance rigoureuse des normes de sécurité assure un contrôle sérieux et des conseils pertinents en cas de détection d’anomalies.

AFA Contrôle propose une expertise et une efficacité incomparable en garantissant une prise de rendez-vous rapide et un renvoi de rapports de vérifications sans délai. Avec des interventions possibles sous 48 heures en cas de nécessité, AFA Contrôle fait preuve de réactivité et de professionnalisme.

Pour les particuliers comme les professionnels, une installation électrique aux normes est obligatoire et essentielle pour assurer la sécurité des biens et des personnes. Le contrôle de celles-ci via thermographie infrarouge permet une vérification par analyse de températures qui n’implique pas l’interruption du déroulement des activités.