Avec une utilisation en extérieur ou en intérieur selon les modèles, une nacelle s’applique à de nombreux domaines et travaux.

Équipement idéal pour atteindre des points difficiles d’accès, son utilisation peut cependant représenter un véritable risque pour vos équipes en cas de dysfonctionnement.

AFA Contrôle effectue les VGP des vos nacelles avec sérieux et efficacité pour garantir à votre entreprise un matériel conforme et fiable.

 

En quoi consiste la VGP de votre nacelle ?

La VGP (Vérification Générale Périodique) de votre nacelle est un contrôle obligatoire qui vise à assurer le bon fonctionnement et le bon état de votre appareil de levage.

Cet examen général se différencie d’une VMS (Vérification de Mise en Service) ou d’une VRS (Vérification de Remise en Service) qui ne doivent être réalisées que de manière ponctuelle sur votre nacelle, au moment de son achat, ou au retour de certaines réparations.

La VGP nacelle, quant à elle, doit être effectuée tous les 6 mois sur votre appareil de levage. Cette échéance tombe à 3 mois lorsqu’il est question d’une nacelle qui est mue par la force humaine, comme prévu par l’article 23b de l’arrêté du 1er mars 2004.

Il est donc important de différencier vos appareils et de respecter les fréquences adéquates pour effectuer vos contrôles VGP nacelle, afin de garantir à vos équipes et votre entreprise un équipement conforme à la réglementation en vigueur. Lire aussi : VGP Normes et Réglementations.

 

CONTACT

 

Comment se déroule la vgp de votre nacelle ?

Les nacelles sont classées en deux groupes (verticales ou multidirectionnelles) et trois catégories selon les possibilités de leurs mouvements.

Quel que soit le type de votre appareil de levage, la VGP nacelle implique de nombreux points de contrôle afin d’identifier efficacement les éventuels problèmes de conformité ou dysfonctionnements qui pourraient porter préjudice à la sécurité de vos employés à l’utilisation.

Dans cet objectif, le vérificateur commence donc par procéder à un examen d’état de conservation de l’appareil.

Cette première étape vise à déceler tout élément composant la nacelle qui pourrait être détérioré, et doit donc se traduire par un examen minutieux des points suivants :

  • Le châssis : l’état des roues, des protections, des contre-poids, etc.
  • Le groupe de puissance : le moteur, la batterie, la pompe, les distributeurs, etc.
  • La charpente : signes d’oxydation, de fissures, ou de déformation.
  • Les axes et leurs arrêts : vérification du serrage et de leurs présences.
  • Les actionneurs hydrauliques : vérification des vérins, des clapets de sécurité, et des moteurs.
  • Les tuyauteries et les flexibles hydrauliques, ainsi que les raccordements : fuites éventuelles, etc.
  • Les connecteurs et faisceaux électriques : protections, signes d’oxydation, etc.
  • Les postes de commande et la signalétique : état des leviers, des consignes de sécurité, etc.

Une fois l’état de conservation de l’appareil vérifié, la VGP Nacelle se poursuit avec des essais de fonctionnement, afin d’attester que votre appareil peut être utilisé selon les charges et les vitesses prévues par le constructeur, et ce, sans dysfonctionnement.

Les différents tests réalisés concernent donc plusieurs points essentiels de votre équipement :

  • Le système de translation.
  • Les organes de commande.
  • Les dispositifs de sécurité : limiteur de charge, détecteur de dévers, et arrêt d’urgence.
  • Les freins.
  • La direction.
  • La présence des pictogrammes d’avertissement.
  • L’éclairage.
  • Le maintien de charge : étanchéité du circuit hydraulique, stabilité de l’appareil, etc.

Par ailleurs, le vérificateur doit pouvoir consulter les documents relatifs à votre appareil de levage.

Il convient donc de lui remettre, en début de VGP nacelle, le manuel d’utilisation de cette dernière, son carnet de maintenance, son certificat de conformité, ainsi que les rapports des vérifications précédentes.

 

Pourquoi faire une vérification périodique de votre nacelle ?

Comme supposé plus haut dans le détail des examens de la VGP nacelle, ces contrôles périodiques ont pour but de déceler toute anomalie, dysfonctionnement, ou dégradation de votre engin de levage.

De par leur fonction, ces appareils peuvent représenter un réel danger pour vos équipes en cas de dégradation, il est donc essentiel de pouvoir assurer leur sécurité au quotidien avec des équipements en parfait état de fonctionnement.

En effectuant régulièrement les VGP nacelle nécessaires, vous assurez également la bonne poursuite de votre activité, et la conformité de votre entreprise quant à la réglementation en vigueur.

Quelles sont les pénalités en cas de VGP nacelle non effectuée ?

En cas de contrôle de votre établissement, il peut vous être demandé de justifier des VGP nacelle réalisées sur votre équipement.

Si ces dernières n’ont pas été effectuées, en tant que chef d’établissement, vous vous exposez à des pénalités financières avec une amende de 3 750€ multipliée par le nombre de salariés de l’entreprise.

Dans le cas d’un sinistre avec un appareil de levage non conforme impliquant un accident corporel, c’est votre responsabilité pénale qui est engagée en tant que dirigeant. Les peines encourues peuvent alors aller jusqu’à une amende de 75 000€ et 5 ans d’emprisonnement.

Par ailleurs, l’absence de VGP nacelle permet à votre assureur de décliner toute responsabilité quant à un appareil défaillant, et de vous priver ainsi d’un quelconque dédommagement pour ce dernier.

 

Comment faire une vérification périodique de votre nacelle ?

Votre VGP nacelle peut être effectuée par un organisme extérieur et accrédité, ou par un employé formé.

Ce dernier cas peut sembler plus pratique puisqu’il vous permet d’effectuer vos contrôles en interne simplement, toutefois, il est essentiel de proposer une formation complète et de qualité au futur vérificateur désigné.

En effet, ce dernier engage sa responsabilité à chaque vérification du matériel. Une formation certifiée est donc indispensable pour lui permettre d’apporter toute l’attention nécessaire à ce type d’examens, et assurer la sécurité de vos équipes au quotidien.

Si la VGP nacelle fait suite à une demande de l’inspection du travail, cette dernière devra obligatoirement être effectuée par un organisme extérieur et accrédité pour attester de la conformité de votre équipement.

 

Pourquoi choisir AFA Contrôle pour la vgp de votre nacelle ?

AFA Contrôle vous promet un service rapide et fiable pour la VGP de votre nacelle. Notre organisme est accrédité par le COFRAC et vous garantit des rapports de vérifications fiables et sérieux en toutes circonstances.

Soucieux de vous aider à poursuivre votre activité de la meilleure façon, nous rédigeons ces derniers de manière claire et précise pour vous donner un aperçu des plus détaillés de l’état de votre nacelle.

De plus, nos agents contrôleurs disposent de tout le matériel nécessaire pour une vérification complète, y compris pour le maintien de charge. Vous n’avez donc rien à préparer en amont de notre visite, exception faite des documents relatifs à votre nacelle.

Dans le but de proposer des prestations adaptées à tous, AFA Contrôle propose également des formations VGP nacelle afin d’effectuer vos contrôles en interne.

Fort de notre expérience et de nos connaissances parfaites des réglementations en vigueur, nous proposons des programmes de formation complets qui vous permettent d’acquérir rapidement toutes les compétences requises à ce type d’examen spécifique.

N’hésitez pas, faites confiance à AFA Contrôle pour vos VGP nacelle et gardez l’esprit tranquille avec des équipements conformes tout au long de l’année !